Voyage au centre de la Terre de Jules Verne

mercredi, janvier 16, 2013 6 Comments A + a -

Voyage au centre de la Terre est un roman du grand maître Jules Verne (1828 - 1905) paru en 1864.



Quatrième de couverture : Une incroyable aventure, qui commence le soir où le Professeur Lidenbrock refuse de manger sa soupe pour déchiffrer un vieux manuscrit, et se termine quelques semaines plus tard dans le cratère en éruption du volcan Stromboli. Entre-temps, le Professeur et son neveu Axel, accompagnés du guide Hans, auront affronté bien des périls, au cours d'un voyage palpitant dans les profondeurs de la Terre.






Quelques mots sur le magicien des motsJules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain français dont une grande partie des œuvres est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (ou d'anticipation). Certains de ses lecteurs modernes, qu'on appelle aussi des Verniens, sont certains que la plupart des lieux décrits par Jules Verne sont des lieux qui existent vraiment, ces personnes donnent leur vie à la recherche de preuves et des endroits en question (J'adore cette idée :D)



La mission : Voici ma seconde aventure avec le Grand Jules Verne, j'ai commencé mon voyage cet été avec Vingt Milles Lieux Sous les Mers et j'avais été conquise et tellement troublée que je n'avais pas réussi à chroniquer le roman. Je suis ici un peu dans la même position mais étant déjà sûre que cette chose se reproduirait j'ai volontairement joint une lecture commune.

Dans le voyage que font les protagonistes - au centre de la Terre donc - on y trouve tout un tas de données scientifiques - souvent de science géologique ou minéralogique - qui viennent appuyé sur le côté réel du bouquin. Axel et son oncle, le Professeur Lidenbrock, se retrouve avec un parchemin vieux de plusieurs siècles appartenant à Arne Saknessum, un vieux savant islandais, qui se vante d'avoir visité le centre de la terre. Lidenbrock ne peut passer à coté d'une telle reconnaissance scientifique et il décide d'emmener son neveu à la recherche de cette entrée. C'est là que le voyage devient avant tout une aventure humaine, poussé à vouloir aller toujours plus loin, les personnages se rendent compte qu'il faut plus laisser la place à leur instincts plutôt qu'à la modération. Les privations affaiblissent avant tout le corps et ils ne peuvent plus que compter sur l'esprit. C'est un roman à la fois fictif mais aussi un roman qui se veut d'apprentissage, il rappelle à chacun de nous que nous avons le pouvoir de l'esprit, de la lutte. Que nous pouvons franchir les limites et ici le centre de la terre, n'est autre qu'un but, celui que l'on se fixe. Et si un chemin semé d'embûches se présente à nous, nous n'avons qu'à explorer notre esprit pour y puiser encore de la force. C'est un roman de la rage de vaincre.

Les personnages ont tous un rôle bien précis, tous objets de la destinée d'Axel. Le professeur Lidenbrock est la  persévérance et la foi, il est celui qui croit, celui qui distingue, celui qui relativise tout à l'avantage. C'est un positiviste né. Scientifique lui-même, il ne se cache pas que la science n'est pas remède de tous les maux et que Croire est un élément principal de l'existence, car Croire est fondateur de rêves.Il bat le fer quand il est encore chaud et se trouve être le puissant réanimateur d'Axel, c'est lui qui lui tendra la main pour le sauver, lui faire Croire en ce centre de la Terre possible. Hans qui est l'homme à tout faire de l'expédition représente la force et la destiné, il ne parle que très peu, jamais de réelles phrases, il est comme le bras puissant de l'aventure, il devine toujours ce qu'il faut faire au bon moment, prenons le radeau qu'il sait construire sans même que le Professeur lui en ai parlé ou encore le fait qu'il trouve la source d'eau qui va tous les sauver d'une mort certaine. Hans est le réalisateur de la destinée des personnages : trouver le centre de la terre. Axel quant à lui est le personnage lambda, c'est vous et c'est moi, il doute et c'est humain, il a peur et ça l'est aussi ; il ne songe qu'à revoir sa ville, son confort et ses habitudes, il a peur de ce qui lui est inconnu et c'est avec beaucoup de mal qu'il réussit à penser l'impensable. Il grandit grâce au Professeur et à Hans, Graüben ne lui avait-elle pas dit ? C'est un personnage d'une grande profondeur et tellement psychologique. On ne peut que s'y attacher et en vouloir plus.
Je terminerai par parler de la qualité d'écriture de Jules Verne, si précieuse et tellement actuelle, bien qu'un siècle au plus soit passé, on a l'impression qu'il a écrit ce texte hier, avec un parlé accessible à tous et pourtant de tellement bonne qualité. Il rend la science accessible et la rend même attractive. C'est un génie que je découvre à chaque lecture !

Vous comprenez donc que je recommande vivement de lire ce roman et de vous y plonger comme si vous y étiez Axel (ou Axelle, si vous êtes une fille) et de décoller pour le centre de la Terre. 



Lecture faite dans le cadre d'une lecture commune proposée par Issalysun


6 commentaires

Write commentaires
16 janvier 2013 à 10:26 delete

Wahou ! Mais tu nous fais carrément une analyse de texte ! Je suis impressionnée :)
Je ressens comme toi, toujours autant de plaisir à découvrir les aventures mélées de sciences de Jules Verne.
Perso, j'irais bien faire un tour sur le Sneffel ^^

Reply
avatar
Nad
AUTHOR
16 janvier 2013 à 11:02 delete

superbe chronique ; bravo !
Pour ma part, Axel m'énervait par moment, mais il est vrai que j'aurai eu peut-être la même attitude dans de telles circonstances :p

Reply
avatar
16 janvier 2013 à 11:29 delete

C'est vrai que j'ai été inspiré, Lettres classiques oblige lol

Mais oui ça donne vraiment envie de visiter l'Islande, si les gens bien sûr sont plus sympathiques !

Reply
avatar
16 janvier 2013 à 11:31 delete

Bah il est un peu poltron oui lol mais dans l'ensemble j'ai adoré le personnage :)

Reply
avatar
31 janvier 2013 à 15:55 delete

Belle critique. et oui, moi aussi j'ai trouvé le style très abordable. Je m'attendais à avoir des difficultés de lecture, et pas du tout. Merci pour ta participation!

Reply
avatar
2 août 2015 à 14:04 delete

Bonjour !
J’ai beaucoup aimé ta chronique sur Voyage au centre de la Terre, je l’ai trouvé très intéressante à lire, et j'ai un peu une nouvelle vision d'Axel grâce à toi - qui m'a un peu, voire beaucoup par moment, énervé haha. J’aurais aimé savoir s’il serait possible de partager ta chronique sur le blog que je tiens avec d’autres personnes ? Il est officiellement ouvert depuis hier, du coup pas mal de nos articles sont en réserves, dont ce livre là, et notre idée serait de partager les chroniques d’autres blogs pour enrichir notre article, et aiguiller vers d’autres avis ; mais cela ne se fait que si ces dits blogs donnent leur accord, forcément !
Voilà, merci beaucoup d’avoir lu ce commentaire.

– Naomi, du blog Lit Thé Râle.

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.